Le lac Saint-Jean se déchaîne et force le retrait des 27 embarcations
France Paradis - lelacstjean.com - Soumis le 3 Juillet 2016, 10:51

Le marathon Proco de 42 kilomètres annulé

VENTS VIOLENTS. Dans le cadre de Festirame, ce samedi, le marathon Proco de 42 kilomètres a été remporté haut la main par nul autre que le lac Saint-Jean lui-même. Au total, 27 embarcations participaient à la compétition qui a été annulée quelque deux heures après le départ. De ce nombre, quatre embarcations ont coulé à pic, submergées par les vagues, mais tous les 57 rameurs et rameuses ont été rapatriés au chaud par les embarcations de sécurité qui encadraient la course.

Sous le pont, à Desbiens, les départs se sont déroulés normalement, soit les chaloupes femmes (7), les chaloupes hommes (7), les avirons (6) et les participants de la catégories kayak et surfski (7).

Dans les minutes suivant le départ du quai à Desbiens, la pluie et le vent se sont mis de la partie. Entre 10 h 30 et 11 h, les vents violents avec des pointes à 38 nœuds (quelque 70 kilomètres) ont créé de véritables murs d'eau avec des vagues de plus de huit pieds, contraignant les organisateurs à annuler la course.

« On est sorti de Desbiens et ça l'a pris quelque 15 minutes de rame, le vent s'est levé et on a eu tout de suite de la grosse vague de sept à huit pieds » raconte Nicolas Nicolas Proulx, rameur de l'équipe OK Pneus St-Bruno qui a remporté les trois courses préparatoire à ce grand marathon.

Steeve Larouche, un autre coureur qui a affronté le lac ce samedi racontait pour sa part que la vague était courte avec des crêtes à environ 15 ou 20 pieds.

« En 2010, il y avait eu beaucoup de vague, mais là, c'était encore plus gros. On se demandait comment on allait faire en arrivant dans le secteur de l'Île Verte et l'Île Ronde. Ça va être un mur impossible avec un grand vent Nord-Ouest en pleine face. Ça l'a été toute une aventure… le lac était déchaîné », de poursuivre Steve Larouche.

Luc Tremblay, rameur sur quad, estime qu'au moment d'abandonner, à mi-parcours, la vague devait frôler les 10 pieds de haut: « Malgré tout, j'ai eu du plaisir à vivre ces vagues-là », lance-t-il avec philosophie.

Les rameurs et rameuses ont été évacués du lac par différents endroits. Notamment, à la marina du Club de voile des Îles, à St-Gédéon, plusieurs se sont retrouvés à cet endroit, dont certains souffrant d'un début d'hypothermie.

Notamment, des voisins ont apporté couvertures, serviettes et manteaux chauds pour les réconforter.

Sécurité

Naturellement, les commentaires étaient nombreux et plusieurs remettaient en question la sécurité et l'encadrement.

« On savait exactement où était chaque embarcation sur le lac. »— Janie Maltais

« Ils n'auraient jamais dû laisser partir la course avec les conditions météo qui s'annonçaient », critiquait un rameur qui veut conserver l'anonymat.

« Ils sont vraiment chanceux, Ça aurait facilement pu se terminer avec des noyades », ajoutait un autre rameur.

Rejointe en fin d'après-midi, la directrice générale de Festivalma, Janie Maltais, a d'abord confirmé que tous les rameurs et rameuses étaient bien au chaud. Elle réfute les critiques envers l'organisation.

« On était en constante communication avec la Sûreté du Québec et les bateaux de sécurité. On savait exactement où était chaque embarcation sur le lac et on avait un portrait global de la situation. La météo s'est vraiment dégradée entre 10 h 30 et 11 h et on a alors décidé de canceller la course et vers 13 h 45 ou 14 h, tout le monde était au chaud », explique Janie Maltais.

Autre son de cloche

Pierre Tremblay, Commandant des Escadrilles canadienne de plaisance au Saguenay-Lac-Saint-Jean se trouvait sur place à Saint-Gédéon où son bateau est amarré.

« Je ne sais pas quelles mesures de sécurité avaient été mises en place. Moi, je les questionne et je veux leur venir en aide. Je crois que ce sont des gens qui n'ont pas les compétences pour gérer une sécurité nautique adéquate car il y avait des bateaux-accompagnateurs qui n'avaient pas de radio VHF, avec écoute sur le canal #16, la voix de sécurité. C'est la première chose à faire. De deux, avec la température d'aujourd'hui, annoncée depuis hier, le départ aurait dû être cancellé. Il est arrivé exactement ce qui était prédit, avec des rafales à 38 nœuds. Avec les vents d'aujourd'hui, St-Gédéon était la belle porte de sortie du lac pour eux », commente Pierre Tremblay.


Plus d'info à: http://www.lelacstjean.com/Actualites/2016-07-02/article-457...


Source: http://www.lelacstjean.com/Actualites/2016-07-02/article-4576732/Le-lac-Saint-Jean-se-dech...
Soumis par: Stéphane
Catégorie: Actualités
Lectures: 1146




Lien vers cette nouvelle: http://nouvelles.kayakdemer.net/?fct=vn&no=442

M'abonner aux nouvelles via RSS 2.0
Qu'est-ce que le RSS ?

Qu'est-ce que le RSS

Le RSS est l'acronyme de Really Simple Syndication et signifie en français « souscription vraiment simple ». Il est une variante du langage de programmation XML et permet aux internautes de s'inscrire à un ou plusieurs fils de syndication à l'aide d'un agrégateur. Ce système vous permet de retrouver en un seul lieu, dans votre agrégateur, tout le contenu qui vous intéresse, peu importe sa provenance. Ainsi, il vous est possible de consulter rapidement tout le contenu de votre choix sans pour cela devoir naviguer de site en site. Le flux RSS est généré régulièrement pour vous permettre d'être à jour dans les sujets qui vous intéressent.

Comment utiliser le RSS?

Le format RSS ne peut être interprété que par un agrégateur de contenu (rss aggregator, news reader ou news feeder). Il s'agit d'un logiciel que vous installez sur votre ordinateur et qui recueille automatiquement les dernieres nouvelles du monde du Kayak de Mer en format RSS.

À la suite d'une requête du logiciel sur l'internet, les nouvelles se retrouveront localement sur votre ordinateur. Il existe également bon nombre d'agrégateurs web qui vous offrent une gestion virtuelle à l'intérieur d'un compte utilisateur. Plusieurs agrégateurs sont offerts gratuitement sur l'internet, vous n'avez qu'à inscrire « rss aggregator », « news reader » ou « news feeder » dans votre moteur de recherche favori pour trouver l'agrégateur qui vous convient. Voici quelques exemples d'agrégateurs. Comme le résultat varie en fonction du système d'exploitation utilisé, renseignez-vous avant de choisir un lecteur.

Quel agrégateur puis-je utiliser?

Pour plus d'information à ce sujet, veuillez consulter Wikipédia à http://fr.wikipedia.org/wiki/Agrégateur.

Comment obtenir les fils RSS des Nouvelles du Kayak de Mer dans le Nouveau Monde?

Vous devez tout d'abord installer un agrégateur sur votre ordinateur ou créer un compte à l'intérieur d'un agrégateur web. Pour recevoir le fil du blogue de KMNM, cliquez sur l'icône pour vous inscrire au fil en utilisant votre navigateur, iGoogle, MyYahoo ou Netvibes ou, pour utiliser un autre service de lecture de feed RSS, cliquez sur le lien ci-dessous avec le bouton droit de vous souris, sélectionnez « Copier » dans le menu et ensuite collez (en cliquant sur « Coller » dans le menu) le lien dans l'agrégateur que vous aurez choisi. Les utilisateurs Macintosh, quant à eux, doivent faire « ctrl+clic » et choisir « Copier le lien ».

Après avoir autorisé l'inscription, vous n'aurez qu'à consulter votre agrégateur pour lire les dernieres nouvelles du Monde du Kayak de mer.

Quelle est la différence entre les fils de nouvelles RSS et la baladodiffusion?

Le fil RSS n'envoie que des contenus texte alors qu'il est possible d'obtenir des contenus audio et vidéo en baladodiffusion.