Me connecter à mon blogue
Me connecter
Utilisateur:
Mot de passe:
Me maintenir connecté
Mot de passe oublié | Enregistrer un nom

Blogueurs du Nouveau Monde
Une incursion dans la passion du kayak de mer...

10 DERNIERS BILLETS

5 DERNIERS COMMENTAIRES

CATÉGORIES

ARCHIVES

2008
2009
Janvier (27)
Février (20)
Mars (13)
Avril (8)
Mai (4)
Juin (4)
Juillet (6)
Août (11)
Septembre (5)
Octobre (2)
Novembre (9)
Décembre (4)
2010
Janvier (1)
Février (3)
Mars (5)
Avril (6)
Mai (6)
Juin (1)
Juillet (6)
Août (6)
Septembre (2)
Octobre (2)
Novembre (3)
Décembre (2)
2011
2012
2013
2015

BLOGUEURS

Stéphane (124)
Denis (80)
SPARTACVS (1)
syl (1)
Lupin (9)
EricM (1)
decouvreurs (1)

STATISTIQUES

Blogue: 334280 visites
Publication suivante ⊲

Par Stéphane, 4 Décembre 08, 22:32

Section Faune et flore | Baleines, Règlementation | 2 commentaires

Une petite anecdote qui me porte à réfléchir...

Le 18 octobre dernier, nous mettons à l''eau au quai des Bergeronnes et pagayons vers Tadoussac. Après avoir franchis quelques kilomètres, nous apercevons plusieurs grands souffles au loin, en face de la Grande Anse. De toute évidence, il s''agit de grands rorquals, fort possiblement des rorquals communs auxquels se mêlent quelques petits rorquals. Bien sûr, avec tant d''activité et même si l''essentiel de la saison touristique est terminée, il reste encore quelques bateaux d''observation offrant aux derniers touristes le magnifique spectacle qu''offrent ces baleines. Après au moins une autre heure à pagayer, nous nous rapprochons des rorquals pour arriver relativement près de ceux-ci, disons 150-200m environ. 4 rorquals communs se déplacent allègrement côte à côte, respirant tour à tour en relâchant consécutivement leurs grands souffles. Vraiment très impressionnant ! Une des plus belle observation de rorquals communs.

Un zodiac (groupe AML), qui était peut-être à 1km des rorquals avant que ceux-ci ne refassent surface, s''approche maintenant à toute allure, ce que je perçois comme étant plein gaz, pour s''approcher par l''arrière du groupe de rorquals et aller se positionner, pour la prochaine sortie, à moins de 20m (2-3 kayaks) sur le côté de la ligne de déplacement du groupe, pour offrir à leurs touristes de voir quelques sorties des bêtes. Dans cette position, il ne m''est plus possible de voir les rorquals, cachés par le zodiac d''AML. Je n''entend que les souffles. Je fais des grands signes des bras pour leur signifier de dégager, ce que quelques touristes perçoivent comme une salutation puisqu''ils m''envoient la main pour me répondre. Le monsieur était un peu frustré disons. Une fois les rorquals replongés, le zodiac est repartis, justifiés maintenant d''aller dumper leurs clients satisfaits.

Je dois dire qu''on a eu la chance de les revoir ensuite, à toutes les 12 minutes, à quelques reprises. Par contre, cette anecdote m''inspire quelques réflexions. D''abord, le zodiac d''AML a violé 3 règlements pour l''observation des mammifères marins: Ils étaient largement plus près que les 100m (permis d''excursion en mer) à lequel ils aurait due se restreindre, ils se sont approché par l''arrière, ils se déplaçaient largement plus vite que la vitesse minimale requise pour maoeuvrer alors qu''ils étaient plus près de 400m des baleines. Bref, au diable le règlement ! Qu''on en finisse ! J''ai hâte d''aller dumper les touristes et retourner devant ma tivi ! S''ils ne respectent pas les règles alors que j''y étais, je suppose que la même chose se produit lorsqu''il n''y a personne pour les observer, et ce n''est pas le touriste émerveillé de ce qu''il est en train de voir qui va leur faire remarquer ! Bref, à quoi bon ces règlements si même ceux qui, à mon sens, sont ceux qui collectivement provoquent le plus d''agression et de stress aux baleines, ne les respectent pas. À quoi bon demander à des kayaks de ne pas s''approcher à plus de 200m (30-35 kayaks) des baleines quand on a l''impression que ceux qui devraient être le plus rigoureux ne le font pas du tout, et ne font primer que l''intérêt des clients et, par ricochet, l''intérêt de leur entreprise.

Par ailleurs, personnellement, je n''ai jamais vu un kayakiste, moi y compris, respecter le règlement, c''est-à-dire, un kayakiste qui cesserait de s''approcher d''un spectacle de baleines alors qu''il est à 200m de la scène, soit 30 à 35 kayaks de distance. Jamais ! C''est loin 30-35 kayaks ! Le 200m est de façon général réduit à 10 kayaks (50-60m) pour les plus respectueux, et très souvent à 1-2 kayaks pour plusieurs désireux de relater leurs aventures et gagner le concours de qui en a vu une le plus proche !

Bref, je m''interroge sur la pertinence d''un règlement que personne ne respecte. Je suis tout à fait pour le respect d''un espace vitale pour les baleines et de limiter autant que possible les agressions sur ces visiteurs saisonniers, surtout dans le cas des espèces menacés comme le béluga et le rorqual bleu. Mais il faut tout de même constater que, malgré tous ces efforts à faire la promotion des règles d''observation, la bonne volonté des kayakistes et bateaux d''observation n''aura pas été suffisante. Faut-il des règles plus réalistes ? Plus de surveillance et de moyens pour faire respecter les règles actuelles ? J''y réfléchis encore...

Par Stéphane, 12 Décembre 08, 00:37

Section Faune et flore | Drôle, Épaulards, glace, hiver, Pingouin | 1 commentaire

Ce petit pingouin se sort plutôt bien d'une mauvaise situation...

Par Stéphane, 6 Janvier 09, 13:58

Section Faune et flore | Baleines, Drôle | 0 commentaire

Rigolo...

San Francisco - Un écologiste californien qui avait entrepris une traversée trans-pacifique à bord de son voilier ayant comme objectif de sauver les baleines a due interrompre son périple après que son voilier soit entrée en collision avec... une baleine !

Par Denis, 23 Mars 09, 22:34

Section Faune et flore | Faune et flore | 0 commentaire

Les premières volées d'oies blanches sont arrivées le long du St-Laurent et de la valée du Richelieu. La période optimale pour les observer devrait être au début d'avril selon les conditions de la météo. Au printemps, c'est dans la région de Baie-du-Febvre à l'est de Sorel sur la rive sud du St-Laurent qu'on peut le mieux les observer. Si on peut les voir de loin en kayak à partir du lac St-Pierre, il est recommendé de ne pas les approcher ce qui les pousse à s'envoler et les rendre plus nerveuses.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter les sites suivants.

http://www.oies.com/accueil.asp

http://www.qc.ec.gc.ca/Faune/sauvagine/html/oie_des_neiges_info.html

http://www.baie-du-febvre.net/accueil.asp

À l'automne, ce sera dans les régions de Cap-Tourmente et de Montmagny que l'observation des oies sera la meilleure.

Les oies blanches au Cap Tourmente en octobre 1978

Par Stéphane, 3 Août 09, 23:00

Section Faune et flore | Baleines, Faune et flore, Opinions | 0 commentaire

Toujours fascinant ce que l'on peut lire sur Internet. Voici par exemple quelques réponses à l'article du Devoir sur l'industrie de l'observation des baleines recueillis sur le site du Devoir. Une chance que certains lecteurs prennent le temps de corriger les affirmations un peu trop grossièrement erronées...

Commentaires retrouvés sur le site du Devoir
:

Se nourrir de spectacles ou de poissons?
    Par Rino St-Amand
Quand j'étais jeune, mon père déployait beaucoup d'efforts pour tuer les rats qui venaient s'héberger dans son entrepôt à céréales. Enlisant cet article, je me suis tout à coup demandé si les baleines ne seraient pas les rats de la mer, parce qu'il me semble qu'ils doivent bouffer des quantités de poisson incroyables. Serait-ce que nous serions victime de notre sentimentalisme pour laisser ces 'rats' s'emparer de notre garde-manger? Je ne connais rien à l'écologie desmers, mais si ces baleines ne devaient servir qu'à bouffer le poisson et à se donner en spectacle aux touristes, il me semble qu'il vaudrait mieux suivre la voie des Japonnais.

Après les phoques...
     Par Fernand Trudel
L'homme dans un univers bàvert ne se nourrira plus de la mer. Ce sontdes animaux vivants que Greenpeace et compagnie veulent protéger du prédateur humain...
Ces mêmes activistes qui nous disent d'arrêter de manger de la viande et de devenir végétariens et bios.
L'hommece carnivore, devra t,il manger du prochain pour se sustenter ??? En tout cas, ça contrôlerait la population de terriens etg c,est ce que prônent les leaders du mouvement vert. Lisons ces paroles écrite par Al Gore dans son libre "Earth in balance" :
"Aucun objectif n'est plus crucial pour réparer l'environnement que celui de stabiliser la démographie."
Alors stabilisons le nombre d'humains et laissons les baleines tranquilles se reproduire. C'est la sagesse des propos de nos chers activistes verts...
Après les phoques qui ne mangent pas nos stocks de morues, laissons les baleines vider le fond du St-Laurent de toute vie aquatique...

-- Mais une chance, il y a eu rectification d'une lectrice. Merci ! --

À Monsieur Rino
    Par Guillot Sophie
Vous précisez que vous n'y connaissez rien et heureusement. Les cétacés majoritairement mangent non pas des poissons mais du krill en très grandes quantités en effet, de minuscules crevettes qui se nourrissent elles de plancton.
L'homme a considérablement amoindri la population des baleines notamment au 19ième siècle et disons les 3/4 du20ième, par des chasses pêches massives et tellement intensives que certaines espèces étaient ou sont encore pour certaines en voie de disparition.
La seule exception parmi les cétacés doit être l'orque qui mange aussi des phoques et des poissons.
L'homme a largement la possibilité de se nourrir d'autre chose que de poissons,parce que, de plus, après avoir pratiquement décimée l'ensemble des océans du globe des cétacés, il est en train de décimer les océans de la population de nombreux poissons et animaux marins. Les animaux étaient là bien avant que l'homme ne pêche et parvenaient très bien sans l'homme à un équilibre entre espèces. Il est donc essentiel quel'on cesse les grandes pêches industrielles qui ratissent littéralement les fonds marins en tuant inutilement tout sur leur passage de filets dérivant sur des km.
L'homme peut bien manger du poisson de temps à autres mais pour la majorité de l'humanité, en quantité modérée si on veut que nos enfants puissent continuer à en manger du sauvage et pas de l'élevage.
Sur la condition animale dans son ensemble, je vous recommande (âmes sensibles s'abstenir) le visionnage du film Earthlings :
http://video.google.fr/videoplay?docid=4093730216074063220

-- et encore --

Monsieur Trudel , ça ne vous ferait rien d'arrêter de pondre n'importe quoi ???
    Par Guillot Sophie
Comment peut on écrire de telles âneries, je me le demande ?
Les baleines n'ont jamais vidé le fond du Saint Laurent mon bon monsieur.L'oesophage d'une baleine est tel qu'elle meurt étouffée si d'aventure une mouette passe parmi les flots d'eau qu'elle filtre pour manger du krill, alors du poisson....
Quand l'homme est arrivé sur cette planète, il y avait beaucoup plus de baleines et de cétacés partout et pourtant, les océans étaient très riches aussi en poissons de toutes sortes. Certains du fait de la sur pêche humaine ont déjà disparu.
C'est bien plutôt l'homme qui vide les océans de par le monde, et qui pollue tant le Saint Laurent que les bélugas agonisent vu qu'ils passent eux l'année longue, contrairement aux autres cétacés qui migrent, dans l'estuaire ultra pollué avec toutes les activités industrielles du papier de l'automobile et l'agriculture rejetant tous leur lot de produits hautement toxique dans le Saint Laurent ou les Grands Lacs.
Si vous voulez affirmer que les écologistes voudraient vous obliger à devenir végétariens, je vous invite à aller visiter les élevages industriels de porc et les abattoirs de n'importe quels animaux d'élevage. Ou à visionner le film dont j'ai donné le lien sous mon premier commentaire. Bon appétit surtout.
Libre à vous de continuer à manger de la viande, les écologistes ne parlent pas d'une idée qui serait rigoureusement la même pour tous les écologistes, ils ont le mérite de vouloir préserver la planète pour les générations futures, ce dont, mon bon monsieur vous semblez vous fiche comme de votre première chemise. Pensez-vous que l'on peut poursuivre l'exploitation de toutes les ressources sur cette terre sans limite indéfiniment ??? Pensez-vous qu'il soit normal, judicieux et logique que 80% des richesses de cette planète ne soient exploitées qu'au profit de 15% de ses habitants ? Pensez-vous qu'il soit moral que une poignée s'enrichissent toujours plus pendant qu'un milliard et demie crèvent de misère et de faim ? C'est cela que produisent les modes de consommation actuels et nous en sommes tous responsables.
Je fais partie des écologistes qui cherchent autant à protéger notre planète pour demain, et qui ne préconisent pas le végétarisme pour tout le monde. C'est une question de choix personnel. Cependant, autant en termes de santé publique pour nos populations Occidentales qui crèvent de trop et mal manger, que pour, au minima, ne consommer pas plus que nécessaire d'alimentation afin que nous ne laissions pas plus d'un milliard d'humains mourir de faim, je suis convaincue que nous gagnerions pour le moins à diminuer drastiquement nos consommations de produits et sous produits animaux qui sont les productions demandant le plus de ressources végétales, de surfaces et consommant le plus d'eau et de pétrole. Voilà ce que je préconise. Pas autre chose.
Parmi les différents mouvements hygiénistes, il y en a qui vous conseilleront d'éradiquer totalement la viande et le poisson, et de consommer des oeufs et des laitages. D'autres aucun produits animaux. D'autres,seulement du poisson etc... Ce que je pense c'est que à ce stade là,c'est à chacun de faire selon sa santé, ses constatations par expérience, ses goûts et ses convictions.

Et oui l'agriculture biologique est devenu un impératif si nous ne voulons plus voir de plus en plus d'enfants mourir à petit feu de leucémies, de cancers du cerveau, et autres joyeusetés directement liées à l'usage massif des pesticides de toutes sortes que l'agriculture industrielle intensive utilise sans aucune limite pour toujours produire plus, toujours moins cher, sans aucun égards pour la santé de tous les concitoyens ni l'environnment. Les ouvriers agricoles sont les plus touchés après les enfants par les pathologies dont j'ai fait mention, et sont aussi victimes de Azheilmer, Parkinson et autre dégénérescence du cerveau.Cherchez l'erreur.

Mais quoiqu'il en soit, je veux bien reconnaître que les phoques sont de gros consommateurs de poisson (Brigitte Bardot devrait entre nous visionner ce que cela donne un phoque se jeter sur un poisson pour le dévorer à moitié mort et vivant,ce n'est pas joli non plus) avant que la chasse traditionnelle aux phoque n'existe, il y avait bien un équilibre. L'homme a donc changé cet équilibre, en limitant la chasse aux phoques, ça le change à nouveau. Mais les cétacés, il vaudrait mieux que vous arrêtiez de fumer des substances hallucinogènes, cher Monsieur ou pour le moins réviser minimalement vos cours d'histoire naturelle.

-- Et encore --

Vivantes mais perturbées "nos" baleines!
    Par Sebastien Provost
En tant qu'ancien naturaliste du milieu marin, je me permet de vous mettre en garde sur le fait de penser que ce qui se passe au Pérou, "ça n'a rien à voir avec ce qui se passe avec le Saint-Laurent". Depuis plusieurs années, nous sommes témoin de manoeuvres téméraires voire révoltantes de la part de certains capitaines de bateaux d'observation de mammifères marins. La plupart des gens sont bien d'accord à respecter les règles pour observer les mammifères marins... jusqu'à ce qu'ils soient sur le bateau eux-mêmes. Là, on pourrait faire une exception, juste une petite. Plusieurs capitaines l'ont compris et tentent d'anticiper les trajectoires des baleines pour les rencontrer de près pour épater la galerie. Il faut voir les dizaines de bateaux se relayés autour d'une baleine plus spectaculaires comme le rorqual à bosse ou la bleue pour comprendre que si on ne les tuent pas, on les perturbent beaucoup et qu'elles finiront bien par rester un peu plus haut dans le golfe, un peu plus loin au large pour se nourrir. Que restera t-il alors de Tadoussac ou des villages environnants?
Oui,l'observation peut avoir du bon pour conscientiser les gens, et pourquoi pas empêcher le retour de la chasse intensive mais il faut impérativement rester alerte face aux abus de côté.
Pour répondre aux meilleurs de mes connaissances aux propos de Rino St-Amand, la plupart des baleines qui viennent nous voir pendant l'été pour s'alimenter filtrent l'eau afin de se nourrir de plancton comme le krill, petits crustacés, ou des petits poissons comme le capelan mais peu de poissons que nous pêchons pour notre consommation. Bien sur, ces poissons servent de nourriture aux poissons que nous pêchons mais je n'ai pas encore entendu à ce jour par les spécialistes que l'appétit des baleines influencent significativement nos stocks. En tout cas, pas assez pour y trouver un argument pour favoriser la chasse!

Publication suivante ⊲


L'adresse de ce blogue:
http://blogues.kayakdemer.net
M'abonner à ce blog via RSS 2.0
Qu'est-ce que le RSS ?