Me connecter à mon blogue
Me connecter
Utilisateur:
Mot de passe:
Me maintenir connecté
Mot de passe oublié | Enregistrer un nom

Blogueurs du Nouveau Monde
Une incursion dans la passion du kayak de mer...

10 DERNIERS BILLETS

5 DERNIERS COMMENTAIRES

CATÉGORIES

ARCHIVES

2008
2009
Janvier (27)
Février (20)
Mars (13)
Avril (8)
Mai (4)
Juin (4)
Juillet (6)
Août (11)
Septembre (5)
Octobre (2)
Novembre (9)
Décembre (4)
2010
Janvier (1)
Février (3)
Mars (5)
Avril (6)
Mai (6)
Juin (1)
Juillet (6)
Août (6)
Septembre (2)
Octobre (2)
Novembre (3)
Décembre (2)
2011
2012
2013
2015

BLOGUEURS

Stéphane (124)
Denis (80)
SPARTACVS (1)
syl (1)
Lupin (9)
EricM (1)
decouvreurs (1)

STATISTIQUES

Blogue: 334261 visites
Publication suivante ⊲

Par Stéphane, 6 Juillet 09, 01:08

Section Kayak extrême | Dangers, kayak extrème, Surf, Vidéo | 0 commentaire

Ça brasse pas mal mais avouez que ça donne envie ! En tout cas, on les compte pas parmi les tenants du casque... malgré la proximité de jolies cailloux...

Par Stéphane, 7 Juillet 09, 22:09

Section Équipement | 1 commentaire

Lequel est la meilleure membrane imper/respirante ?!? Gore-Tex ou eVent ?!? Hyvent ?

Depuis plusieurs années, tout nous a poussé à penser que Gore-Tex était LA référence en la matière et que les autres membranes, au mieux s'en approchaient, sinon étaient un compromis acceptable pour un coût moindre au très coûteux Gore-Tex. Gore-Tex a par ailleurs eu l'avantage énorme d'être les premiers à offrir cette technologie de membranes respirantes et étanche à large spectre sur le marché de vêtements de plein-air. Et ils y ont mis également une très grande force publicitaire et de marketing pour en arriver à nous convaincre de leur supériorité. Assez que, sans trop l'avoir expérimenté eux même, plusieurs adeptes de plein air en sont venu à être convaincu eux aussi et à ne pas remettre en doute la supériorité de cette membrane. Que la seule présence de cette membrane rendait un manteaux sèche dans toute circonstances ou presque. La respirabilité du Gore-Tex étant établie comme une vérité incontestable, il devient même parfois difficile d'apporter des critiques ou même des nuances à la performance de ce produit, même si plusieurs on comme moi fait à plusieurs occasion l'expérience d'une rando très humide avec un manteau Gore-tex...

Résultat, comme le Gore-tex est plus vendeur, la plupart des grandes compagnies de plein-air fabriquent leurs produits respirants avec le Gore-Tex, probablement pour inspirer confiance alors que les jeunes compagnies innovatrices seront celles qui utiliseront d'autres types de membranes.

Il ne fait par contre aucun doute que l'avènement de ce type de membrane,  grâce à Gore-Tex, a hautement contribué à l'augmentation du confort dans la pratique de plusieurs activités de plein-air et que, comparativement à un manteaux ou anorak de pagaie étanche non-respirant, le Gore-Tex offre un niveau de confort supérieur. Pas de doute la dessus.

Par contre, le Gore-Tex offre une respirabilité plutôt moyenne, bien que sa respirabilité augmente à mesure que l'humidité à l'interieur du manteau augmente. C'est donc dire qu'il faut d'abord être humide pour que la membrane du manteau offre des performances d'évacuation de vapeur d'eau supérieur. Comparativement, la membrane eVent par exemple offre une respirabilité supérieur et ce particulièrement à très basse pression d'eau (humidité) (voir graphique ci-dessous), ce qui a toutes les chances de nous garder beaucoup plus au sec ! Bien que les deux membranes soient faites à base de expanded PTFE (Polytetrafluoroethylene), elles diffèrent au niveau du traitement qu'elles recoivent pour augmenter la durabilité de la respirabilité et éviter que la saleté et les huiles corporels ne bloques les pores trop rapidement. Ainsi, le Gore-Tex ajoute un traitement de polyurethane qui augmente la duré de la respirabilité mais en même temps, la diminue. L'inconvénient du eVent peut par contre être due au fait que sa grande respirabilité peut donner une sensation plus frisquet au manteau et demande probablement un entretient plus fréquent pour conserver ses qualités respirantes... Bref, rien n'est parfait. 

Il ne faut pas conclure que le Gore-tex est une mauvaise membrane mais plutôt qu'il faut toujours se méfier, particulièrement en ce qui concerne les produits de plein air, quand il y a de gros $$$ derrière et donc, beaucoup d'énergie mis dans le marketing, de ce dont les fabriquants font la promotion et plutôt se fier à notre expérience et aux commentaires des utilisateurs de ces produits qui n'ont pas d'avantage financier à en venter les mérites !

Le graphique est tiré du document "breathability" comparison of Commercial Outerwear Shell Layers, Phil Gibson, Material Science Team, U.S. Army Natick Soldier Research

Par Stéphane, 14 Juillet 09, 22:02

Section Destination | Baleines, Drysuit, Phoques, Vidéo | 3 commentaires

J'aime toujours me retrouver dans le coin du Fjord, Tadoussac, Les Bergeronnes, Les Escoumins... Je m'y rend régulièrement, quand le temps me le permet. Là bas, c'est la mer, les baleines et les phoques, le vent du large, l'eau salé qui bouge presque comme bouge la mer, la flore, les odeurs... C'est une drogue, une bonne drogue dont j'essais de ne pas trop me passer... 

Un dodo au paradis marin. Tranquille le paradis marin pour ce temps de l'année me semble. C'est très bien pour s'y dénicher un beau spot avec vu sur la mer et être un peu plus seul sur l'eau, sans avoir à faire la file pour la mise à l'eau ! Me semble tout de même qu'il y ait habituellement plus d'occupation et d'activités au mois de Juillet. En fait, c'est un incitatif pour ma part pour y retourner plus souvent ! Quoi que ça devrait pas mal se remplir à partir de cette fin de semaine avec le début des vacances de la construction... Par ailleurs, le camping Mer et Monde: toujours plein ! La seul façon d'y séjourner pendant l'été est de réserver...

Petite conversation avec Dominique, le proprio du paradis marin qui nous explique son plaisir à partager et à faire profiter le plus de monde possible de son petit coin de paradis. Merci ! On l'apprécie ! Il s'intéroge ensuite de ce qui adviendra de ce camping le jour où il passera l'arme à gauche: "Il y a BEAUCOUP de demande pour de l'espace comme celui-là pour faire des condos !!!". Quel gâchis ça serait !!!

***

Lors de la traverse Baie-Sainte-Catherine / Tadoussac à bord du traversier, celui-ci a dû s'immobiliser un moment à environ 200m du quai de Tadoussac, disons environ 1-2 minutes, avant de pouvoir accoster afin de laisser passer 3 kayakistes, un kayak double et un simple, qui avaient, disons le, mal planifié la traversé du couloir des traversiers, et ce, malgré les pancartes placées de chaque côtés du couloir qui donne des consignes sur la bonne façon de le traverser. Les kayaks n'ont jamais priorité ! Cette situation ne devrait donc jamais se produire. Des kayakistes en apprentissage je suppose. N'y avait t-il aucun kayakiste d'expérience ? Heureusement, le temps était clair, et les kayakistes très visibles...

***

Dimanche en début d'après midi. On s'apprête à mettre à l'eau  pour une dernière petite balade. Comme toujours, l'eau est froide (4-6°C). Le soleil donne presque une impression de chaleur: il fait environ 20°C sur le camping, probablement un peu plus froid sur l'eau. Sans même considérer d'autre option, on enfile les drysuits. Trop confortable pour considérer d'autres options et de toute façon, on n'a pas nos wetsuits, qui aurait par ailleurs été tout à fait adéquats pour ces conditions. Un peu plus loin, on aperçoit deux autres kayakistes qui s'apprêtent visiblement eux aussi à mettre à l'eau. Je ne peux m'empêcher de remarquer que lui, porte un wetsuit et un t-shirt et elle, un maillot de bain avec des shorts et porte déjà son VFI, laissant entendre que c'est ce qu'elle portera pour la ballade. Grand contraste avec nous et nos dry !!! Il m'ait passé par la tête d'aller les informer que l'eau était très froide et que ça pourrait causer des problème de sécurité en cas de pépin mais j'ai très peu tendance à faire ce genre d'intervention. Peut-être aurais-je dû ?  T°eau + T°air < 37°C = Minimum un wetsuit, non ?!?
Nous les avons croisé un peu plus tard sur l'eau. Ils ne semblaient pas avoir particlièrement beaucoup d'expérience à les voir pagayer leur kayak double. "Quel belle journée !" qu'il m'a dit. Cette fois je lui ai parlé: "Oui, superbe journée !"
Un peu plus loin, deux kayakistes s'amusaient à essayer de se tenir debout sur leur kayak, tombant et réintégrant leurs kayaks: vive le drysuit !

***

En faisant du razcaillou, explorant la côte et essayant de se faufiler là où ça semblait passer, nous avons aperçu, au détour d'un rocher, un tout petit phoque commun se reposant sur les rochers. Difficile à rater avec son énorme chapeau rouge numéroté 98. Le site Baleines en direct nous apprend qu'il s'agit d'un phoque commun né début juin au Bic, à plus de 50km de l'autre côté du fleuve, qui est un des phoque qui a été marqué dans le cadre d'une étude sur le suivi des phoques communs de l'estuaire. N'empêche que ça doit pas être confortable un truc collé comme ça sur la tête !!!

Sinon, des bateaux d'observation qui passent toujours aussi près des bélougas alors qu'ils ne dovent pas s'en approcher ou les rechercher pour l'observation, beaucoup de belles observations de petits rorquals, marsouins et phoques gris... Quand est-ce qu'on y retourne ?!? Au plus tôt j'espère !

Par Stéphane, 17 Juillet 09, 17:51

Section Vidéos | Aventure, Dangers, exploits, kayak extrème, L'aventure, Leçons, tempêtes, Vidéo | 0 commentaire

Le site de la télé francaise ARTE.TV diffuse gratuitement pendant encore 2 jours (jusqu'à dimanche 16h heure du Québec) le documentaire Andrew McAuley - Solo: Lost at Sea ou Perdue en mer de Tasmanie en français. 

Le hic c'est que la diffusion est limitée aux utilisateurs français mais, bon, rien que la configuration de votre fureteur pour utiliser un proxy Français ne saurait contourner !

Pour ceux qui ne connaissent pas Andrew McAuley consultez ce message pour un petit aperçu de son entreprise.

Astuce:

Le configuration du proxy se fait comme ceci:

Firefox: menu Outils > Options > Avançé > Réseau > Connexion > Paramêtres > Configuration manuel du proxy/Proxy HTTP
Utilisez par exemple le proxy HTTP 217.70.190.242 port 3128
puis [OK] [OK]

IE7: Menu Outils > Options internet > Connexions> Paramètres réseau > Serveur Proxy > Cliquez Utiliser un serveru proxy... et entrez l'adresse...

Par Denis, 27 Juillet 09, 20:40

Section Expéditions | Aventure | 0 commentaire

            

Les Robinsons des glaces se sont installés sur les banquises dérivantes de la côte orientale du Groenland et ont participé à leur voyage.

Ils ont abordé ce milieu inhospitalier comme nul ne l'avait fait auparavant, choisissant de confier leur destin aux forces de la nature.

Ils sont revenus de cette expérience exceptionnelle et témoignent :

"La banquise pluriannuelle n'est pas aussi hostile qu'on l'imagine. Elle est plutôt paisible, et d'une beauté saisissante. Elle se déplace, évolue sans cesse, voyage dans un espace hors du temps et cependant éphémère. L'expérience de sa rencontre est à nulle autre comparable. "

Leur initiative, éprouvante et risquée, se veut un hommage à la banquise polaire avant sa disparition définitive prévue autour de 2015.

Ils repartiront chaque année dans l'univers angoissant et merveilleux des banquises dérivantes, pour témoigner. Pour veiller.

Jusqu'à ce qu'il soit trop tard

Voyez le récit de ces aventuriers et des liens intéressants sur le Blog de Glace.org

Publication suivante ⊲


L'adresse de ce blogue:
http://blogues.kayakdemer.net
M'abonner à ce blog via RSS 2.0
Qu'est-ce que le RSS ?